Dans son E-auction #346 qui s'est achevée le 2 décembre 2019, la CGB proposait un très rare exemplaire de l'année 1920 concernant le billet de 20 francs Tunisie Type 1912 (Réf. Pick : #6 ou Kolsky : #406).

20F_Tunisie_1920_b93_2620a.jpg

20F_Tunisie_1920_b93_2620r.jpg

Le billet préféré des GI's

De façon générale, le type de ce billet, que nous appelons le 20 francs « Mauresque – grand format », est le plus courant pour la Banque de l’Algérie/Tunisie, avec à l’heure actuelle plus de 1600 billets recensés. Cela s’explique tant par le nombre d’exemplaires imprimés, estimé à 91,825 millions (le plus grand alphabet retrouvé étant le 3673), que par la réussite esthétique du recto et du verso, en faisant une vignette très largement ramenée au pays par les GI’s. De plus, des annotations nous apprennent qu’avec le taux de change de l’époque, 20 francs équivalait à 40 cents, pour un morceau de papier globalement 2 fois plus grand qu’un billet de 1$, ce qui a dû psychologiquement jouer dans le choix de ramener ce type plutôt que le plus modeste 5 francs Type 1924 contemporain, ou que les 50 francs Vert Type 1912 et 100 francs Violet Type 1920, pas beaucoup plus grands que le 20 francs…

Cette apparente disponibilité sur le marché cache en fait d’énormes disparités. Émis de 1914 à 1942, le 20 francs « Mauresque – grand format » peut, toute proportion gardée, se comparer au 500 francs Type 1888 « Bleu et rose » de la Banque de France : une très longue durée de vie, avec des millésimes banals pour les dernières années d’émission, qui contrastent avec de très grosses raretés pour les premiers millésimes.

Ainsi, en croisant les années et l’éventuelle surcharge pour la Tunisie, ainsi qu’une possible alternance de billets non surchargés puis surchargés pour un même millésime, ce sont 32 variantes qui sont actuellement connues, mais tout n’est pas encore découvert !

Concernant la surcharge « TUNISIE », les données obtenues en comparant soit les alphabets effectivement retrouvés, soit le nombre d’exemplaires recensés, diffèrent, mais on peut estimer qu’approximativement 1 « Mauresque – grand format » sur 5 a reçu cette surcharge. Là encore, il existe de grosses disparités, le cas le plus emblématique étant les millésimes 1938 et 1939, beaucoup plus faciles à trouver avec surcharge que sans. Néanmoins, on peut retenir que tous les 20 francs surchargés avant 1929 sont très rares.

Le millésime 1920 est trouvable pour l’Algérie : 13 exemplaires sont actuellement recensés et, surtout, ils laissent à penser qu’au moins 256 alphabets ont été imprimés, ce qui est conséquent. Pour la Tunisie, l'exemplaire « T.968/874 » vendu ce mois-ci n’est que le deuxième exemplaire recensé : jusqu’à présent, seul l'exemplaire « C.956/911 », également vendu par la cgb.fr en… 2013, était connu !

20F_Tunisie_1920_C956_911.jpg

A eux deux, ils donnent une estimation d’impression de seulement 13 alphabets, mais les autres alphabets connus qui les cernent sont le 924 (pour l’Algérie) et le 1012 (pour la Tunisie en 1921) : la plage d’incertitude est donc énorme, néanmoins il est certain que le 20 francs 1920 pour la Tunisie doit être très rarement représenté dans les classeurs des collectionneurs.

Nous espérons que ces quelques précisions aideront dans leurs recherches les collectionneurs intéressés, et nous remercions par avance tous ceux qui nous aideront à améliorer ces connaissances.