Le billet de 50 francs Type 1935 « Grand format » (Ref. #P21, #B212 ou #MK516) est mis en circulation par la Banque d'État du Maroc en septembre 1936. Le billet a été conçu et réalisé par André Maillart et gravé par Camille Beltrand pour le recto et par Eugène Gaspérini pour le verso. Ses dimensions sont de 173 x 106 mm. La coupure est imprimé en polychromie sur un papier blanc qui comporte un filigrane avec une tête de lion de profil à gauche. Description du recto : composition de motifs et d'arabesques sur la surface totale du recto avec une arche décorée au centre encadrant le filigrane. En arrière-plan, un petit paysage de dunes et de palmiers comportant le numéro de contrôle du billet à 8 chiffres. La mention « Banque d'État du Maroc » est imprimée en lettres capitales en brun foncé sur une ligne dans le haut du cadre et au-dessous la date d'émission en noir. La numérotation et l'alphabet sont répétés deux fois dans des cartouches au fond jaune pâle et imprimés en noir. Au bas, la valeur en lettres et en chiffres ainsi que l'article de loi sont imprimés en brun foncé.

Morocco_50F_front.jpg

Description du verso : composition de motifs et d'arabesques décorant deux portails ouvrant sur un rempart en arrière-plan. Au centre, l'emplacement du filigrane. Tous les textes sont imprimés en noir en langue arabe. Trois signatures sont imprimées dans un cadre sous le filigrane.

Morocco_50F_back.jpg


Les différentes variantes du 50 francs Type 1935

Ce billet a été émis pendant près de 10 ans entre 1936 et 1947 (soit 11 dates d'émission distinctes) et comporte trois variantes de signatures :

Références (1)Dates d'émissionAlphabetsSignatures
#P21/#B212a/#MK516a23-9-36.1 à 41.Guessous / Desoubry / Moreau.
#P21/#B212b/#MK516a23-9-36, 2-2-38, 5-5-38, 2-8-38, 6-3-41, 14-11-41 et 25-9-42.71 à 657.Guessous / Desoubry / Moreau.
#P21/#B212c/#MK516b9-11-42.658 à 737.Guessous / Bapst / Moreau.
#P21/#B212d/#MK516C1-3-45, 18-6-46 et 28-10-47.738 à 3162.Guessous / Spitzer / Oudot.

(1) Références : #P21 = Pick (World Paper Money), #B212 = The Banknote Book et #MK516 = Muszynski-Kolsky.


Les deux spécificités de l'émission du 23-9-36 !

Comme vous pouvez le constater sur le tableau présenté ci-dessus, la première date d'émission du « 23-9-36 » est séparée en deux variantes bien distinctes, car le billet est connu imprimé AVEC et SANS les noms de l'artiste André Maillart et du graveur Camille Beltrand en marge basse au recto (voir infographie ci-dessous) !

noms_margins.jpg

a) La variante « SANS les noms imprimés » : celle-ci correspond aux alphabets « 1 à 41 ». Le billet numéroté « V.41-249 » et vendu 122€ chez cgb.fr (Lot #b11_0403) est actuellement le plus grand billet retrouvé imprimé sans les noms de Maillart et de Beltrand. Cette variante semble assez rare, puisque je n'ai retrouvé que deux autre ventes avec un billet numéroté « Y.19-959 » en état Pr TB vendu aussi chez cgb.fr (Lot #b11_0402) et un billet numéroté « B.27-709 » vendu en état TTB à 52€ sur delcampe... le 2 mars 2020 (Lot #485044502) !

b) La variante « AVEC les noms imprimés » : celle-ci correspond aux alphabets « 71 à 657 ». Le billet numéroté « K.71-136 » et vendu 2,40$ sur delcampe en 2014 (Lot #274594754) est actuellement le plus petit billet retrouvé imprimé avec les noms de Maillart et de Beltrand.


Conclusion

Les spécificités des billets du Maroc sont malheureusement encore peu connues des collectionneurs de billets de banque. Si l'on y prête plus d'attention, ces billets peuvent vous réserver de très bonnes surprises à des prix tout à fait abordables. Enfin, pour tous les collectionneurs qui se prendraient au jeu de rechercher l'alphabet correspondant au basculement entre les deux variantes, il ne vous reste seulement que 29 alphabets à surveiller entre le « V.41 » SANS les noms et le « K.71 » AVEC les noms. Et à tous ceux qui tenteraient de retrouver LE billet marquant le basculement, il faudra vous armer de patience car l'écart est tout de même de 725 000 exemplaires minimum (à raison de 25000 billets émis par alphabet) ! Alors, bonne chasse...



Vous devez être connecté pour lire l'intégralité de l'article.

Connectez-vousEnregistrez-vous