La vieille dame de Threadneedle Street

Surnommée ainsi du nom de son adresse dans la City de Londres, la Banque d'Angleterre est parmi l'une des institutions bancaires les plus anciennes au monde. Elle est fondée en 1694 sous le nom de « The Governor and Company of the Bank of England » et son histoire est étroitement liée à la révolution industrielle et financière de l'Angleterre du début du XVIIIe siècle. Bien que la Banque de Suède (Riksbank) ai été la première banque à émettre de véritables billets de banque, on considère que la Banque d'Angleterre est la première vraie banque centrale au monde. C'est un bouleversement sans précédent dans l'histoire des transactions monétaires. Dès sa création, la banque anglaise soutient les emprunts de l'État et devient un levier pour les banques commerciales en servant de prêteur.

La Banque d'Angleterre émet des billets de banque avec son en-tête dès sa première année d'existence. « Les premiers billets étaient nominatifs, principalement rédigés à la main (la partie imprimée laissant des blancs à remplir), sur une seule face, authentifiés par un timbre sec, et comportaient une numérotation et des signatures de contrôle. [...] Les billets de banque ayant cours légal, non nominatif, payable à vue et au porteur, apparurent un peu plus tard, quand le nom de la Banque fut respecté et que le public eut confiance » (1).

Au milieu du XIXe siècle, l'impression des billets de banque est totalement mécanisée. Ces billets unifaces imprimés en noir sur un papier blanc sont pratiquement identiques et ne se différencient que par leur valeur et/ou les différentes signatures qui y sont apposées. Très rapidement, il seront surnommés « White Notes (billets blancs) » et circuleront tout de même jusqu'en 1956 !

england-5-pounds-type-1860.jpg

Ci-dessus : 5 pounds type 1860. Billet uniface signé W. P. Gattie. Date : London 28 Dec. 1863.



Les premiers billets polychromes

Ceux-ci apparaissent très tardivement, à partir de 1928 avec les premières coupures de petites valeurs comme le 10 shillings type 1928 et le 1 pound type 1928. Ces billets, comme les précédents « White Notes » comportent encore au recto, un médaillon couronné avec une allégorie de Britannia assise sur un trône. Il faudra attendre 1960 pour voir les premiers billets à l'effigie de la S.A.R Elizabeth II avec les quatre billets de 10 shillings type 1960, 1 pound type 1960, 5 pounds type 1963 et 10 pounds type 1963. À partir de cette émission, tous les billets suivants seront systématiquement illustrés d'un portrait de la souveraine d'Angleterre avec une évolution notable du portrait dans le temps... qui s'arrête en 1990 !

england_1960_2015_portraits_of_elizabeth_2.jpg


Le saviez-vous ?

En 1893, une personne s'est présentée au comptoir d'une banque avec un billet d'un montant de 25 £ émis par la Banque d'Angleterre en 1782 et celui-ci a été honoré. Si ce billet avait comporté un taux d'intérêt d'un farthing (2) par jour, son porteur aurait touché 50 643 £ !


Nous vous invitons maintenant à découvrir les 87 billets illustrant une période qui s'étale de 1778 à 2019. Certains billets anglais sont si rares que ce catalogue est naturellement incomplet. Merci d'avance aux collectionneurs qui nous aiderons à le consolider. L'Angleterre devient le 80e pays à intégrer le catalogue Numizon !




Notes

(1) Banque d'Angleterre, Wikipédia.
(2) Le farthing était une pièce de monnaie anglaise puis britannique dont la valeur s'élevait à un quart de penny, soit 1/960ᵉ de livre sterling. Ces pièces furent frappées du XIIIᵉ siècle, d'abord en argent, puis en cuivre à partir de 1613, et jusqu'en 1956. Elles sont démonétisées le 31 décembre 1960 (Source : wikipédia).


Nos sources

  • « United Kingdom » par Owen W. Linzmeyer.
  • « Great Britain » Standard Catalog of World Paper Money, 1368-1960, 12e édition (pages 589 à 600).
  • « Great Britain » Standard Catalog of World Paper Money, 1961-present, 17e édition (pages 415 à 418).
  • Bank Note Museum : « Great Britain (Bank of England) ».
  • « Banque d'Angleterre », wikipédia.
  • Archives photos: Banknote Index, cgb.fr et Spink.