Contexte historique

Dans la seconde partie du 19e siècle, la France intensifie sa présence coloniale sur la côte Est de l'Afrique afin de contrer l'influence britannique dans la région. En 1862, Napoléon III signe un traité de commerce avec Madagascar où il installe un consulat de France. Sur la route qui mène à « l'île rouge » se trouve le petit territoire d'Obock, situé à proximité de la ville de Djibouti sur le golfe de Tadjourah et dont la position géostratégique au carrefour de trois continents, excite la convoitise des grandes puissances occidentales.

Ce sera le premier point d'ancrage français dans la région qui prendra ensuite le nom de Côte française des Somalis (1) de 1896 à 1967. En juin 1960, la Somalie s'affranchit définitivement de l'empire britannique et pour éviter toute référence avec ce nouveau voisin, l'administration française se voit dans l'obligation de changer l'appellation « Côte française des Somalis ».

Entre 1967 et 1977, la colonie porte le nom de Territoire français des Afars et des Issas. Le 27 juin 1977, l'indépendance du pays est proclamée. L'ancien territoire français devient alors officiellement la République de Djibouti et la Banque Nationale de Djibouti est fondée le 3 décembre 1977. En 2000, la BND change de nom et devient la Banque Centrale de Djibouti.

P38d_5000_francs_djibouti_type_1979.jpg

Ci-dessus : recto du 5 000 francs type 1979 (Pick : #38). Dimensions : 162 x 87 mm. Banque Nationale de Djibouti.




Notes

(1) Un catalogue Côte française des Somalis est actuellement en cours de finalisation. Ce dernier présente essentiellement des billets émis entre 1905 et 1952 par la Banque de l'Indochine.


Nos sources

  • « Djibouti », Wikipédia.
  • « Djibouti » Standard Catalog of World Paper Money, 1961- present, 17e édition (pages 301 à 302).
  • « Djibouti » par Owen W. Linzmeyer.
  • Bank Note Museum : « Republic of Djibouti ».
  • Archives photos : cgb.fr.