Préambule

Après les Îles Malouines, le Suriname et le Guyana, la Guyane britannique devient le 4e pays de l'Amérique du Sud a entrer au catalogue Numizon. Les 28 billets de cette ancienne colonie hollandaise puis britannique devaient faire partie intégrante du catalogue des billets du Guyana, mais nous avons préféré les isoler pour leur donner une plus grande visibilité. Nous avons également pris la décision de regrouper les deux émissions de 1830 de la colonie Demerary et Essequebo avec les trois émissions de 1916, de 1929 et de 1937 du Gouvernement de la Guyane britannique. Enfin, quelques billets émis pour les colonies par la Barclays Bank et par la Banque Royale du Canada complètent la série.



Contexte historique

En Amérique du Sud, les quatre colonies de Berbice, Essequibo, Demerary et Pomeroon sont conquises par les Britanniques pendant les guerres napoléoniennes en 1796. Puis ces territoires repassent sous domination néerlandaise en 1802, puis sont de nouveau repris par les Britanniques en 1803. Ces colonies sont officiellement cédées à Royaume-Uni en 1814 et qui les fusionne en 1831 pour donner naissance à l'unique colonie de la Guyane britannique. Le territoire devient indépendant le 26 mai 1966 et prend le nom de République coopérative du Guyana...

Les premiers billets sont ceux émis par Demerary et Essequebo. Bien que la colonie soit sous domination britannique depuis 1803, les premières coupures qui circulent sont libellés à la fois en florin (guilder) et en joe (1).


En 1809, 50 000 joes (équivalant à 1 100 000 florins) ont été émis. Ce tirage fut suivi par 25 807 joes supplémentaires en 1815–16, puis par 24 193 exemplaires en 1824 pour un tirage total d'un peu moins de 100 000 joes. Considérés comme ayant cours légal, les billets sont partiellement soutenus par des titres à Londres, bien que leur capacité à être rachetés contre de l'or fut discutable. En 1837, les archives indiquaient que 99 989 Joes avaient été émis avec la répartition suivante : 1 joe (13 258 billets), 2 joes (8 189 billets), 3 Joes (4 201 billets), 5 joes (3 150 billets), 10 joes (1 700 billets) et 20 joes (1 250 billets). Pourtant, aucun exemplaire de l'émission de 1809 à 1824 n'a été retrouvé à ce jour ! Les seuls billets répertoriés à ce jour sont ceux datés de 1830.

20_joes_or_440_guilders_demarary_and_essequebo_1830.jpg

Ci-dessus : recto du 20 joes or 440 guilders type 1830 (Pick : #A5) découvert dans la Collection nationale numismatique (National Museum of American History). Dimensions : 205 x 220 mm.


Cette émission se caractérise par deux types de conception. Les billets de la première série sont illustrés d'un D-E (Demerary/Essequebo) en haut au centre et les billets de la seconde série sont illustrés par une femme avec une ancre en haut à gauche et la phrase en latin « inter ripas fluo », soit littéralement : « Il coule entre les banques... » Qui ça ? L'argent ? On notera également que les libellés des dénominations diffèrent entre les séries. Sur la première série, il faut lire : 1 Joe ou 22 florins, 10 Joes ou 220 florins, etc. Concernant les dénominations de la deuxième série, on peut lire : Pour 1 joe de 22 florins chacun, Pour 2 joes de 22 florins chacun, etc.



Les billets en dollars

Bien que les banques privées soient présentes en Guyane britannique depuis la fin du XIXe siècle, ce n'est qu'en 1916, que le gouvernement de la Guyane britannique commence à émettre des coupures de banque libellés en dollars. De 1916 à 1924, deux billets de 1 et de 2 dollars sont émis et illustrés, recto/verso, d'un sceau représentant un voilier en mer entouré de la phrase latine : « Damus Petimusque Vicissim » (littéralement : nous donnons et cherchons tous les deux). De 1929 à 1936, les deux billets de 1 et de 2 dollars deviennent plus élaborés. Le sceau avec le voilier est conservé, mais le recto voit apparaitre un toucan sur une branche et une vue des imposantes chutes d'eau de Kaieteur sur la rivière Potaro dans le centre du Guyana. Au verso, un portrait de SAR le roi d'Angleterre George V en costume d'apparat. De 1937 à 1942, la série se complète de 4 nouveaux billets de 5, 10, 20 et 100 dollars. Le recto reste inchangé, mais le verso des billets est cette fois illustré d'un portrait de SAR le jeune roi d'Angleterre George VI en costume d'apparat.

british_guiana_5_dollars_type_1938.jpg

Ci-dessus : recto du 5 dollars type 1938 (Pick : #14). Dimensions : 152 x 82 mm.




Notes

(1) Cette unité d'échange monétaire, en usage dans la colonie depuis 1798, correspond à une pièce d'or portuguaise dite « Johannes » au taux de change de 1 joe pour 22 florins hollandais. La pièce perd cependant peu à peu sa valeur intrinsèque et facilite l'émergence des premiers billets de 1809.


Nos sources