Dans la vente Live Auction Billets d'octobre 2019, cgb.fr propose une rare épreuve d'un One Pound Isle of Pines Type 1848 (Réf. Kolsky : #484). Le lot #4330418 est décrit « SPL avec deux taches au verso et des inscriptions au crayon dans les angles ».

one_pound_cgb_4330418a.jpg

one_pound_cgb_4330418r.jpg


Il faut remonter 15 ans en arrière pour retrouver un premier exemplaire de ce projet... soit en 2004, lors de la vente de la première partie de la collection de M. Maurice Kolsky, catalogue Papier-Monnaie IV (Lot #p04_0152). L'épreuve classée en état SUP avait été vendue pour 8000 euros. A signaler que cet exemplaire illustre également l'ouvrage de MM. Kolsky et Muszynski, « Les billets de la Banque de l'Indochine ».

C'est donc la deuxième fois que l'opportunité se présente d'acquérir un exemplaire rarissime de cette gravure de One Pound Type 1848. Et le document devient donc comptablement le 6e exemplaire connu si on ajoute les quatre épreuves conservées à la State Library de Sydney (voir commentaire de cgb.fr ci-dessous).

L'île des Pins, située au sud-est de la Nouvelle-Calédonie, est surnommée l'« île la plus proche du paradis ». En tout cas, le collectionneur qui aura la chance d'acquérir ce bijou, y sera lui... au paradis !



one.jpg

Commentaire de cgb.fr accompagnant la fiche de vente : «Projet d'un billet de 1 Pound pour l'Île des Pins (petite île de Nouvelle Calédonie qui "entre 1840 et 1853... vit nombre d'aventuriers débarquer et s'installer. Des comptoirs s'ouvrirent pour commercialiser le santal" - Les billets de la Banque de l'Indochine, MM. Kolsky & Muszynski, page 187). Gravure sur papier Canson épais. Dimensions globales 27 x 15 cm, dimensions du billet 20 x 10 cm. Gravure réalisée par Henry Cooper JERVIS (1816-) à Sydney. Quatre autres épreuves sont également conservées à la State Library de Sydney. D'après l'ouvrage de Pam Carver "Captain Robert Towns (1794-1873)", cette plaque a été gravée en 1848 pour Robert Towns qui avait un établissement commercial à l'Île des Pins. Ce dernier pensait que les anglais allaient prendre possession de l'île et qu'ainsi un billet ressemblant à une émission anglaise serait reconnu comme monnaie officielle de l'île. Ce billet ne fut jamais mis en circulation et seule cette rare épreuve est un ancien témoignage de cette histoire ! »