Le 60e pays à entrer au catalogue Numizon...

Votre catalogue Numizon des billets de banque du monde a débuté au printemps 2019 et nous voici à présent avec 60 pays affichés au compteur, soit 2422 billets différents ! Nous essayons de progresser rapidement afin de vous proposer toujours plus de choix dans vos recherches de nouveaux billets de banque.

Le continent de l'Amérique du Sud ayant été, par choix, un peu trop délaissé, nous avons donc décidé d'effectuer un très gros travail de recherche sur les billets du Suriname. Ce pays a commencé à émettre des billets à partir du début du XIXe siècle vers 1826. C'était donc l'occasion de rechercher et de collecter le plus grand nombre de billets et de les réunir dans un seul et même catalogue. Nous nous sommes appuyés sur le travail de nos prédécesseurs reconnus pour le sérieux de leurs études et nous les en remercions (1). Mais malgré notre bonne volonté, nous n'avons pas avancé sur certaines émissions qui restent encore incomplètes ou parfois entièrement inexistantes :

  • Les billets de la Société Générale des Pays-Bas (General Netherlands Society) : Pick 3, 5 à 9,
  • Les billets de la Banque antillaise du Suriname (West-Indische Bank) : Pick 11 à 24 et 28 à 33,
  • Tous les billets du Trésor de la Colonie du Suriname (Treasury Note for the Colony of Surinam) : Pick 34 à 44,
  • Les billets de la Banque du Suriname (De Surinaamsche bank) : Pick 45, 49 à 53, 55 à 67, 69, 70, 72 à 76 et 78 à 82.

On peut dire que les émissions du XIXe et du début du XXe sont rares, car en l'espace d'un siècle, de 1826 à 1926, nous n'avons finalement pu retrouver que 14 billets ! Il faut attendre le début des années 1930 pour observer toutes les références du pays...



Les banques du Suriname

C'est en 1826 que les premiers billets sont imprimés par la Nederlandsche Handel-Maatschappij (Société Générale des Pays-Bas). Les coupures sont assez austères et imprimés en monochrome noir avec une bordure dite « musicale », plusieurs signatures manuscrites, la date et le numéro. Entre 1828 et 1848, la West-Indische Bank émet à son tour des billets pour les Antilles néerlandaises. Après l'abolition de l'esclavage en 1863, s'en suit une période de chaos monétaire. Un certain Simon Abendanon, capitaine et huissier de justice en poste au Suriname, y voit une opportunité. Le 19 janvier 1865 à Paramaribo, il fonde une institution privée baptisée De Surinaamsche Bank (DSB) qui ouvre ses portes au public le 18 juillet 1865.

Avec la Banque du Suriname, les billets de banque prennent une nouvelle dimension artistique et graphique. Cependant, de 1865 à 1925, les émissions se suivent, sans évolution graphique et sans remise en question fondamentale. Mais l'histoire est en marche... Sous domination britannique, puis française et enfin néerlandaise depuis 1667, le Suriname obtient son autonomie en 1954, les Pays-Bas gardant le contrôle sur les deux domaines de la défense et des affaires étrangères. En 1957, la DSB renonce à son droit d'émettre des billets. La Banque Centrale du Suriname est alors créée et devient la nouvelle institution monétaire officielle.


SUR_P0077_1920_100_GUL.jpg

Ci-dessus : recto du 100 gulden Type 1920. 212 x 105 mm. Imprimeur : Johan Enschedé en Zonen (JEZ), Haarlem.




Notes

(1) Collection du British Museum, Numismondo, Banknote Museum, Colnect, RealBanknotes et Banknote Index.


Nos sources