10Lempiras_1941.jpg

Lorsque ce billet du Honduras a été mis à la vente, je l’ai immédiatement remarqué, même si ma première réaction a été de me dire «140 € en état B/B+, ça semble cher, mais… c’est un type que je n’ai jamais vu… ». Alors, armé de la seule conviction que les billets anciens du Honduras sont très difficiles à trouver, j’ai rapidement cherché : grandes collections, moteur de recherche, archives, sites de vente aux enchères… Et voici ce que je sais désormais de cette extrême rareté. Il s’agit d’un 10 Lempiras du 8 mars 1941, de la Banque du Honduras (« el Banco de Honduras »). Cette banque, de statut privé, était le précurseur de l’actuelle Banque centrale du Honduras (« el Banco central de Honduras »), fondée en 1950 et de statut étatique. Ses premiers billets, émis dès sa fondation en 1889, étaient libellés en Pesos. Cependant, en 1931, le Parlement (« Congreso Nacional ») décida d’une nouvelle monnaie nationale, le Lempira, sur la base de 2 Lempiras = 1 $ des USA.

chef_lempira_380.jpg

Lempira était le nom du chef (cacique) des Lencas, qui lutta contre les conquistadors entre 1530 et 1537 et est désormais au Honduras, le symbole de la lutte amérindienne contre l’envahisseur espagnol. La première série émise en Lempiras (série A) est datée du 11 février 1932, avec des valeurs de 1, 2, 5 et 10 Lempiras (Pick : #32 à #37), toutes illustrées du cacique Lempira prêt à bander son arc, d’après un tableau de Carlos Zúñiga Figueroa ; on remarque que 10 Lempiras correspond à la valeur maximale.

La deuxième série (série B) est datée du 8 mars 1941 et comprend 3 valeurs : 5, 10 & 20 Lempiras (Pick : #42 à #44 ; les Pick : #38 à #41 n’existent pas). Le 10 Lempiras comporte au recto, à droite, le portrait, dans un cadre ovale, de Santos Soto Rosales, homme politique et ancien président de la Banque du Honduras, décédé en 1932. Les trois signataires ne sont pas identifiés. Au verso, figure une tête de vache avec un regard qu’on peut voir interrogateur ou anxieux, mais cette image est néanmoins récurrente, présente non seulement sur tous les versos de cette seconde série en Lempiras, mais aussi sur la quasi totalité des rectos des émissions en pesos, de 1889 à 1922.


Notre billet porte le n°001876. Il est désormais seulement le troisième exemplaire du Pick : #43 à avoir une illustration disponible, puisqu’on ne trouve sur internet que celle du n°006704, reprise partout, le Pick présentant quant à lui la photo du n°012573. Ce plus grand n° connu laisse supposer une émission très confidentielle, de peut-être à peine 15 à 20 000 exemplaires.


Pick_43b_10Lempiras_006704c.jpg

Pourtant, il existe tout de même deux variantes !

Le verso peut (Pick : #43b), ou non (Pick : #43a), comporter un texte en rouge au verso « Autorizada su circulacion... » imprimé sur trois lignes et portant sur l’autorisation de circulation de la coupure en date du 25 mai 1948, laissant supposer qu’à l’approche de la nationalisation du droit d’imprimer les billets, ceux en circulation ont été validés par le pouvoir. Le n°006704 correspond au Pick : #43b et notre exemplaire, comme celui du Pick, au Pick : #43a. Un rappel des cotes indiquées dans le Word Paper Money concernant ce billet de 10 Lempiras : Type #43a : 100$ (en état B) et 400$ (en état TB). Billet non coté en SUP ! Type #43b : 200$ (en état B) et 550$ (en état TB). Billet non coté en SUP ! Au final, nous pouvons facilement imaginer les prix potentiels d’une rareté comparable pour des pays au marché billetophile solidement établi.



Nota : le spécimen du 10 Lempiras 1941 (Pick : #43as) est connu surchargé « SPECIMEN » en rouge au centre en oblique, numéroté deux fois en rouge « 00000 » et comportant trois perforations d'annulation à l'emplacement des signatures. Un exemplaire a été proposé en état NEUF à 500 € chez Christoph Gärtner GmbH & Co. KG, Banknote Auction d'avril 2015 (lot #31563).

Les billets du Honduras ne sont pas encore enregistrés au catalogue Numizon !