Les billets de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945)

Trois grandes tendances se dégagent pendant cette période sombre de l'occupation. Tout d'abord, l'expression d'un fort sentiment nationaliste, amorcée sur les billets d'avant-guerre, se confirme sur les premières coupures émises au début du conflit. Ainsi, le 100 francs Type 1939 Sully (Pick : #94), le 500 francs Type 1939 La Paix (Pick : #95) ou le 1000 francs Type 1942 Déméter(Pick : #102) proposent une vision hautement symbolique de la grandeur de la France, représentée par la mise en valeur de ses richesses agricoles et de son terroir. Tandis que le 1000 francs Type 1940 Commerce et Industrie(Pick : #96), émis en urgence pour remplacer le 1000 francs Déesse Déméter Type 1942, traduit la puissance de la marine marchande française dans le monde. La seconde tendance vient confirmer un courant stylistique amorcé en 1915, par la représentation de scènes de la vie populaire ou de petits métiers traités d'une manière réaliste. Cette thématique commence avec le 20 francs Type 1940 Travail et Science (Pick : #92) et dont l'élaboration commencée dans les années 20, fait l'objet de nombreuses études quand à la position finale entre les deux personnages illustrant le Travail et la Science. Puis trois petits billets originaux représentant la France régionale et hexagonale sont élaborés par l'artiste Lucien Jonas : le 5 francs Type 1943 Berger pyrénéen (Pick : #98), le 10 francs Type 1941 Mineur (Pick : #99) et le 20 francs Type 1942 Pêcheur (Pick : #100). La dernière tendance est matérialisée par l'émission de trois coupures qui traduisent une période de transition artistique. Ces billets, conçus encore par Lucien Jonas, sont illustrés de personnages célèbres et préfigurent déjà les futurs billets modernes : le 50 francs Type 1941 Jacques Cœur(Pick : #93), le 100 francs Type 1942 Descartes (Pick : #101) et le 500 francs Type 1943 Colbert « réserve » (Pick : #101A). Ce dernier ne sera pas émis et gardé en réserve. Cette période de guerre se termine avec une grande campagne de moralisation de la vie économique. En juin 1945, le gouvernement français décide l'échange de tous les billets d'un montant égal ou supérieur à 50 francs. L'objectif est d'invalider les coupures emportées par les allemands, retirer les francs américains et anglais de la circulation, renflouer les caisses du Trésor public et mettre à jour les fortunes constituées avec le marché noir. C'est le magnifique billet de 5000 francs Type 1942 Empire français (Pick : #103) qui est utilisé pour cette opération unique et sans précédent dans l'histoire monétaire française.
 

Retour en haut