Premier billet multicolore et Première Guerre Mondiale (1900-1918)

Au début du XXe siècle, les français disposent dans leur portefeuille d'une série de billets bicolores ou « bleu et rose » de 50, 100, 500 et 1000 francs qui ont été émis dans le courant des années 1880. Depuis 1891, la Banque de France travaille en collaboration avec l'artiste François Flameng sur le premier billet polychrome, le 1000 francs Flameng Type 1897 qui est mis en réserve. En 1914, ce 1000 francs est repris et modifié en billet de 5000 Type 1918 Flameng (Pick : #76) et ironie du sort, mis en réserve comme son aîné ! Le premier billet émis en plusieurs couleurs sera donc le 100 francs Type 1906 Luc-Olivier Merson(Pick : #69, #71, #78 et #86). Celui-ci se démarque rapidement de la production antérieure en surprenant les français par son aspect moderne. Dès sa mise en circulation en janvier 1910, le billet fait l'objet de nombreuses critiques sur sa conception graphique. Il connaîtra pourtant une longévité exceptionnelle de 35 ans ! Lorsque la première Guerre Mondiale éclate, la Banque de France a fortement besoin d'augmenter sa production. Elle décide alors de ressortir deux coupures : le 20 francs Noir Type 1873 et le 5 francs Noir Type 1871 dont la moitié du stock a été gardé en réserve depuis la guerre de 1870. Ces deux coupures sont adaptées en 1905 : le 20 francs Type 1905 Bleu et bistre à texte bleu (Pick : #68) et le 5 francs Type 1905 Bleu à tête filigranée (Pick : #70) se distinguent de leur aîné par la valeur en lettres imprimée en bleue, d'où leur nom. Ces deux billets ne sont finalement mis en circulation qu'au cours du mois d'août 1914. Entre 1915 et 1917, trois nouvelles coupures de style patriotique et guerrier sont mises en circulation : le 10 francs Type 1915 Minerve (Pick : #73 et #84), le 20 francs Type 1916 Bayard(Pick : #74) et le 5 francs Type 1917 Femme casquée (Pick : #72 et #83). Ils traduisent lémergence d'un courant stylistique nouveau ou les thèmes traités sont plus réalistes avec la représentation de scènes simples de la vie quotidienne et des métiers de l'époque : le docker en action sur le verso du 5 francs Violet, la paysanne au repos sur le verso du 10 francs Minerve ou le faucheur de blé sur le verso du 20 francs Bayard. Ces petites valeurs permettent d'accélérer et de démocratiser définitivement la diffusion du billet de banque auprès des français. En 1918, les américains ratent une tentative d'introduction sur le marché fiduciaire français avec un projet de 100 francs Type 1918 La Fortune « essai » (Pick : #75) proposé et imprimé par l'American Banknote Conpany.
 

Retour en haut