Les billets de la Banque d'Algérie surchargé TRESOR 1943

Lors de la reconquête de la France, la Corse est la première partie du territoire à être libérée. La reprise du contrôle de la circulation fiduciaire est la priorité du Comité Français de Libération Nationale, le gouvernement provisoire établi à Alger. L'objectif est tout d'abord d'empêcher l’ennemi de réintroduire des coupures restées en sa possession et ensuite de restaurer la situation monétaire de l’île. Par une ordonnance publiée le 2 octobre 1943, tous les billets de 500, 1000 et 5000 francs émis par la Banque de France sont retirés et remplacés par des billets de 100, 500, 1000 et 5000 francs émis par le Trésor central du Comité Français de Libération Nationale. Les troupes débarquent à Ajaccio le 12 septembre avec ces billets dont finalement un seul est véritablement nouveau, le 100 francs Marianne Type 1943 (Pick #105) imprimé en Angleterre. Les autres coupures sont des billets de la Banque de l’Algérie qui ont été surchargés « Trésor » et destinés uniquement à cette campagne militaire de Corse :le 500 francs Algérie surchargé Type 1943 (Pick #111), le 1000 francs Algérie surchargé Type 1943 (Pick #112) et le 5000 francs Algérie surchargé Type 1943 (Pick #113). Au total, 3,2 milliards de francs de nouveaux billets sont émis. Tous ces billets sont retirés de la circulation lors de l'échange du 31 décembre 1945 contre de nouveaux billets émis par la Banque de France.
 

Retour en haut